Le resto du mois #1

むかしむかし
Il était une fois … un des trois meilleurs restaurants japonais d’Allemagne, au temps où Bonn était encore la capitale. De ces restaurants, rares*, que fréquentent les Japonais de passage en Europe. De ces adresses, rares, tenues par de vraies chefs japonais.
C’était le Kamijo à Bad Godesberg. C’était encore le cas quelque part entre 2007 et 2010.

Chirashi

Chirashi. Mortel. (c) LBB

Puis le chef est parti à la retraite … et en parallèle, la vague Ichiban & Makiman (1,2,3…) a déferlé sur Bonn – sans oublier Kugelfisch (à Poppelsdorf), Miyagi (près du pont Kennedy) ou  Shokuyoku , Sushi Circle et MoschMosch (nom à revoir avant d’envahir le marché français…), tous du côté de la Friedrichstrasse. Vous y trouverez d’honorables plats, sushi, noodles ou katsudon, plus ou moins adaptés au goût local et plus ou moins mélangés à d’autres tendances asiatiques.
Les vrais amateurs iront plutôt du côté de Düsseldorf…

Okonomiyaki, katsu-curry, teriyaki-don... (c) LBB

Au TAKUMI (Oststr. Düsseldorf): Okonomiyaki, katsu-curry, teriyaki-don… (c) LBB

… ou au Yunico, le restaurant japonais au dernier étage de l’hôtel Kameha qui a eu le privilège d’obtenir sa première étoile au Guide Michelin fin novembre 2015! Pour les occasions très très spéciales … L’équipe du BonnBlog vous donnera son opinion personnelle sur ce restaurant exceptionnel…dès qu’un sponsor aura été trouvé : avis aux amateurs!

***

Le bonn’plan:
Pour le petit creux et l’envie soudaine de makis, n’oubliez pas les Eat Happy du Rewe-Friedensplatz et depuis l’été 2015 du Hit-Bad Godesberg !
Et pour offrir, le Gutscheinbuch Bonn (un repas acheté, un repas offert) pour tester le MoschMosch et le Shokuyoku… et beaucoup, beaucoup d’autres!

***

* un autre, Umami, se trouve à Strasbourg – mais c’est une autre histoire…

Publicités

M comme … Mandu

Envie d´ailleurs à petit prix? Un déjeuner (ou dîner tôt) chez Mandu s´impose!
Ce petit restaurant coréen juste à coté de l´université est en général bondé aux heures de pointe mais cela vaut la peine de patienter.

666
Vous pouvez y déguster (ou emporter) des sushis (plus précisément des California roll et des Sesam roll) mais aussi et surtout des petits plats authentiquement et typiquement coréens, comme les mandu (des sortes de ravioles à la viande ou aux légumes), du kimchi (chou chinois fermenté et pimenté), du bibimbab (une sorte de potée riz-viande-légumes-oeuf) ou un plat de nouilles chab-chae, les vendredis et samedis uniquement (mais cela vaut le détour).

668
Pour ceux qui en veulent plus, l´idéal est de prendre un menu (à partir de 6,90€) pour avoir un apercu de toute la carte!
Et pour ceux qui en veulent encore plus (souvent), vous pouvez acheter les ingrédients sur place, dans le mini-coin supermarché!

mandu3

Ouvert du lundi au samedi, de 11 heures à 20 heures.
Franziskanerstr. 5
53115 Bonn
Telefon: 0228 5552 3953

*************************************************************************************************
Autres adresses coréennes à Bonn: Makiman (1, 2 et 3 – avec une mention spéciale pour le 2, son barbecue coréen et sa magnifique porte au fond du jardin…) ou encore, depuis mai 2015, Kooki à Bad Godesberg, avec son plateau repas du midi.KookiSpéciale dédicace à la néo-coréenne qui se reconnaitra!

E comme … Eisdiele

C’est le printemps … et un des plus chouettes rituels de cette saison est la dégustation de la première glace de l’année!
Contrairement à la France, les glaciers en Allemagne sont nombreux ET non-hors de prix!
Voici une petite sélection de bonn’glaciers :

EISCAFE GHIRARDI (Bonn-Mehlem)
Toutes ceux qui fréquentent l’école française de Bonn connaissent ce glacier familial … dont la réputation a depuis 45 ans largement dépassé les frontières de Mehlem!
Si vous voulez être tranquilles, évitez la sortie des classes (des glaces?) à 15h15 .. et les dimanches ensoleillés, où tous les cyclistes et promeneurs du Rhin se retrouvent à cette adresse!
La boule de glace: 0,75€
Eiscafe Ghirardi, Mainzerstr. 187, Bonn-Mehlem
A lire (en allemand) : http://www.general-anzeiger-bonn.de/bonn/bad-godesberg/drei-generationen-und-ein-eiscaf-article1022905.html

EISCAFE BRESSA (Bonn-Friesdorf)
Cet autre glacier traditionnel (depuis 1961) jouit lui-aussi d’une excellente réputation, bien au-delà des limites de Friesdorf. Des glaces crémeuses à souhait – et quelques goût originaux, par exemple la glace au basilic… ou pour les plus jeunes, au Milchschnitte.
A combiner aux beaux jours avec une sortie-piscine au Friesi.
La boule de glace: 1€
Eiscafe Bressa, Annaberger Straße 159/A, Bonn-Friesdorf

EIS01EISLABOR (Bonn-Altstadt & Bonn-Beuel)
Dans ce « laboratoire » dédié aux glaces sont fabriquées depuis 2010 différentes créations artisanales originales, comme par exemple des glaces à la mangue, à l’avocat ou un sorbet-caipirinha!
Tous les goûts sont dans la nature … et sur leur site: http://eislabor.info/sorten/
A noter: classé numéro 1 des restaurants (sic) bonnois sur Tripadvisor!
A combiner avec une promenade le long du Rhin (pour Beuel) ou sous les cerisiers en fleurs (du côté de l’Altstadt)
La boule de glace: 1€
Eislabor Altstadt, Maxstr. 16 & Eislabor Beuel, Friedrich-Breuer Str. 16

ALLEGRO (Bonn-Südstadt)
Depuis septembre 2012, ce glacier artisanal propose non pas de simples boules de glace mais des glaces artisanales à l’italienne, qui sentent bon les vacances: Fior di Latte, Noisettes du Piémont, Pistaches de Sicile … dans un joli bâtiment d’angle avec sa petite terrasse en pleine Südstadt.
A noter: classé numéro 2  des restaurants (sic) bonnois sur Tripadvisor!
La « petite » portion (deux sortes): 2,50€
Allegro, Weberstraße 91 – http://allegro-eis.de/

Et vous, quel est votre glacier (et votre glace!) préféré(e) ?

Le Bonn’panier garni!

Vous avez sûrement déjà offert des Haribo à vos amis français, aux grands et aux petits, tout heureux de leur expliquer que ces bonbons sont nés à Bonn, comme le nom l’indique (HAns RIegel BOnn – le fondateur … et sa ville).
Mais quoi d’autre rapporter en France? Beaucoup plus que vous ne croyez…
Voici de quoi faire un Bonn’panier garni original et goûteux!
A noter: la plupart des produits sont disponibles en supermarché!

C’EST A BOIRE (avec modération) QU’IL NOUS FAUT!

BONNàboireDe gauche à droite:
– une bouteille de jus de fruits produit dans la région, au design résolument vintage (possibilité de l’acheter en magasin d’usine à Unkel);
– une huile artisanale (abricot, noisette, pistache, pavot…);
– un smoothie funky, aux goûts variés plus délicieux les uns que les autres (et tout nouveau, le smoothie vert épinard-chou vert-matcha…);
– du thé, par exemple une sélection d’hiver pour les indécis;
– de la liqueur d’oeuf, emblème de Bonn depuis 1952, avec son livre de recettes (des cocktails aux tartes, en passant par l’agneau pascal et son gratin à la liqueur);
– du « sang de dragon« , un vin rouge produit au pied du Drachenfels;
– un vin rouge emblématique du vignoble de l’Ahr, au nom original de « Us de la meng » (« aus der Lamäng/qui sort de la main » en dialecte rhénan, d’inspiration française et dans le sens de … au pif!).

BONN’APPETIT!

BONNàmanger– Un emporte-pièces en forme de Beethoven (de quoi combiner une figure locale et une tradition allemande, celle des Weihnachtsplätzchen);
– Des pralinés d’un chocolatier local (disponibles notamment dans son petit magasin d’usine, à Bad Honnef);
– Des barres chocolatées aux mélanges originaux (blanc/pistache ou aux épices de Noël);
– Des « pâtes à tartiner » notamment au jus de betterave sucrière (mélasse).

LA TETE ET LES JAMBES!
BONNlatêteetlesjambes

Juli Zeh est née et a grandi à Bonn et est l’auteure e.a. de « La fille sans qualités » (Spieltrieb), un roman qui se déroule dans un lycée privé de Bonn;
– Qui ne connait pas les espadrilles/tongs/sandales/sabots allemands? Saviez-vous que le siège de cette entreprise est à environ 70 km au sud de Bonn … et surtout qu’un magasin d’usine se trouve à Bad Honnef (Rheinstrasse 2, à côté du bac)?
Markus Gabriel, né à Remagen, enseigne la philosophie à l’université de Bonn (il a d’ailleurs été à 29 ans le plus jeune titulaire d’une chaire de philosophie en Allemagne…) et vient de publier « Pourquoi le monde n’existe pas ». Lisez au moins… son interview dans les Inrocks!

Vous n’avez pas encore trouvé votre bonn’heur ? Encore quelques pistes:
– Allez faire un tour sur les marchés de Noël, en essayant de repérer les petits producteurs et artisans locaux, notamment pour les petits gâteaux de Noël (par exemple les Spekulatius faits devant vous à Wachtberg-Liessem le 30.11.);
– Faitez une virée dans le village potier d’Adendorf;
– Jetez un oeil à la table consacrée à Bonn et sa région dans la librairie Thalia (Marktplatz);
– Furetez dans le café Dehly&deSander à la recherche d’une petite ou grande gourmandise;
– Dévalisez les boutiques des musées locaux (notamment Kunstmuseum, Haus der Geschichte ou Bundeskunsthalle)

Voilà de quoi remplir un bonn’panier pour tous les goûts!
Et vous, que mettrez-vous dans le petit panier de Noël?

11 comme … 11 novembre (3)

AVANT: Oies dans leur environnement bucolique (presque) naturel – LBB (c) 2014

Un aspect non négligeable de la tradition de Saint-Martin est son aspect …culinaire, l’occasion idéale pour inaugurer la rubrique Bonn’App!

Dans tout restaurant traditionnel qui se respecte (et respecte les traditions), vous trouverez durant tout le mois de novembre un plat dé-li-ci-eux (végétariens s’abstenir): la Martinsgans.

APRES… (c) LBB 2014

De gauche à droite:
– une pomme au four, coeur en pâte d’amandes (Marzipan);
– du chou rouge, cuisiné en général avec du saindoux (Schmalz), du vinaigre et des pommes (Apfel-Rotkohl);
– des quenelles de pommes de terre (Kartoffelknödel);
– ici, une cuisse d’oie croustillante à souhait, avec sa sauce (souvent aux baies de genévrier – Wachholderbeeren– ou aux épices de Noël) et ses marrons.

Où déguster la Martinsgans à Bonn et dans sa région?
Par exemple dans un des restaurants suivants:
* Aennchen, à Bad Godesberg : un restaurant « légendaire » qui ne paie pas de mine de l’extérieur (coincé à un carrefour très fréquenté) mais aux plats de très bonne qualité.
Ici: « Knusprige Martinsgans aus dem Rohr mit Orangenkruste, Maronen, Feigenrotkraut und Böhmischen Knödeln » (sur réservation – fermé le dimanche!)
* K.u.K. Weinhaus, à Mehlem: des spécialités autrichiennes (et de la Martinsgans en saison!) et une vue imprenable sur le Drachenfels et le Petersberg.
Ouvert en continu à partir de midi (sauf lundi fermé).
* Un Geheimtipp: RitaS Steakhaus, à Grafschaft-Leimersdorf (au sud de Bonn): le repas de la Saint-Martin (voir photo ci-dessus – sur réservation) mais aussi des salades (vinaigrettre très originale!), des steaks (avec un très bon rapport qualité-prix) et des plats originaux d’inspiration nordique, la maîtresse des lieux étant finlandaise. Et encore un plus: la décoration chaleureuse et personnalisée!
Attention, paiement en espèces uniquement (pas de carte, ni EC ni autre!)

Enfin, rendez-vous du 11 au 13 novembre au Marché de la Saint-Martin à Wachtberg-Adendorf, un petit village potier pittoresque… pour une ambiance de Noël avant l’heure!